Le 18, bonne surprise du 17ème #resto #paris

wpid-img_20150806_175434.jpg

Le 18 est un restaurant situé à côté de mon travail dans le 17è arrondissement de Paris. Je n’ai eu qu’une seule fois l’occasion d’y aller, à midi.

La cuisine est recherchée et saine, les saveurs sont au rendez vous. Le menu est en “/” comme cela se fait de plus en plus. Je préfère ce mode de présentation personnellement, car on connaît tout de suite la composition du plat et l’accord de saveurs proposé.

Voici ce que j’ai pu déguster lors de mon repas.

Entrée : salade d’oranges / maquereau mariné-fumé(?) / touches de combawa et chantilly légère.

wpid-img_20150806_175434.jpg

Outre la présentation magnifique, ce plat était très réussi et équilibré. L’accord maquereau/orange est à retenir!

Plat : Cabillaud / Kale / Chou chinois / Sauce aux anchois

wpid-img_20150806_175531.jpg

Encore une réussite : le côté terreux et végétal des légumes juste tombés (j’adore le chou kale!), réhaussé de la sauce aux anchois, accompagne à merveille le cabillaud cuit à la perfection.

Dessert : chantilly / espuma café / crème chocolat / biscuit

wpid-img_20150806_175717.jpg

Seul bémol du repas : la crème chocolat (au fond) était très fade par rapport au côté cappuccino de l’espuma et de la chantilly. J’ai trouvé ce dessert compliqué et un peu lourd face à la finesse et légèreté de l’entrée et du plat.

Les menus du midi sont à des prix très abordables :

  • 18 euros pour entrée/plat ou plat/dessert
  • 24 euros pour entrée/plat/dessert

A ce prix là, j’ai hâte d’y retourner et d’essayer un autre menu (ceux du midi changent régulièrement).

Croquettes courgettes boulgour lardons emmental #recette

wpid-img_20150919_210937.jpg

L’autre soir il me restait une courgette cuite à la pôele à l’ail et à la tomate, ainsi que du boulgour cuit, j’avais envie de quelque chose de gourmand… L’idée m’est venue de tenter des petites croquettes toutes simples à la poêle.

wpid-img_20150919_210937.jpg

Ingrédients :

– 250 g de boulgour cuit
– 220 g de pôelee de courgettes ail tomate
– 2 œufs
– 100 g de lardons
– 50 g de farine
– 10 g de bicarbonate
– 50 g d’emmental râpé
– 1 cas de Gomasio

Faire cuire les lardons à la poêle avant de les mélanger aux autres ingrédients.
Vous devez vous retrouver avec une pâte collante.
Former des quenelles avec une cuillère à soupe et déposez les sur une pôele bien chaude avec un peu d’huile… C’est prêt !

à déguster avec une petite sauce tomate ou du ketchup (maison ;))

wpid-img_20150919_210825.jpg

J’ai accompagné ces croquettes d’une salade de mesclun et champignons de Paris bien frais et croquants!

Bon appétit !

La Bourse et La Vie, cuisine de bistrot by Daniel Rose #resto #paris

wpid-img_20150927_141244.jpg

Certains d’entre vous connaissent peut être déjà Daniel Rose et son restaurant situé dans le 1er arrondissement de Paris le Spring.

Reconnu pour sa façon originale de jouer avec les produits frenchies avec originalité et finesse, le chef américain vient de reprendre un petit bistrot près de la Bourse aux côtés de sa compagne, chef elle aussi, Marie Aude Méry.

wpid-img_20150927_143336.jpg

La carte

wpid-img_20150927_144144.jpg

En guise d’appetizer les gougères au fromage nous mettent en appétit et donnent envie de retrouver la recette dans les livres de mamie!

wpid-img_20150927_143619.jpg

En entrée, les huitres gratinées à la crème fraîche de Normandie et au pastis laissent la part belle au goût subtil et iodé des huitres.
Personnellement je suis fan des huitres crues et n’ai jamais été attirée par les huitres cuites (ou les moules crues d’ailleurs !), mais ce fût une excellente surprise.

wpid-img_20150927_144518.jpg

Les plats sont tout aussi réussis, notamment le pot au feu revisité de veau, ravigote, tête croustillante et citron vert.

wpid-img_20150927_140731.jpg

wpid-img_20150927_140857.jpg

La barbue est quant à elle accompagnée d’une sauce à la moelle, pour un accord terre-mer subtil et très doux, accompagné d’un gratin de pomme de terres finement coupées.

wpid-img_20150927_141244.jpg

wpid-img_20150927_141344.jpg

La caille frite au sarrasin, citron et beurre est croustillante et cuite parfaitement, à coeur mais toujours tendre et juteuse.
L’accompagnement est une salade de cresson et de laitue, un peu light mais très bonne.


wpid-img_20150927_141705.jpg

J’ai accompagné cette dernière d’un verre d’un excellent Saint Joseph

wpid-img_20150927_141822.jpg

Les desserts sont quant à eux simples et bons, comme au bistrot !

Mousse au chocolat

wpid-img_20150927_142749.jpg

Sorbet au thym, huile d’olive et chocolat noir

wpid-img_20150927_142253.jpg

Tarte aux prunes

wpid-img_20150927_142450.jpg

The chef !

wpid-img_20150927_142109.jpg

La chef !

wpid-img_20150927_141938.jpg

Accompagnés en cuisine de Andy Fernandez et Harry Jonhson.